Fanny Lavergne

Sans titre

Auditorium Rainier III

Horaire : 29 avril 2016

Sans Titre, Fanny Lavergne, 2013, vidéo HD, 3’

Situant sa pratique entre arts visuels, scénographie et céramique, Fanny Lavergne est diplômée du Pavillon Bosio, Ecole Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco. Dans sa vidéo Sans titre, un chandelier de porcelaine est suspendu au plafond d’une pièce vide de tout autre objet. Comme c’est souvent le cas dans les œuvres de Fanny Lavergne, une longue et méticuleuse préparation suivie d’une phase de totale immobilité aboutit à l’impact soudain d’un danger ou d’un accident. L’objet semble vivre un dernier moment de grandeur avant d’être détruit.

« Support de vidéo ou de performances mes pièces vivent le temps de leur monstration à travers un corps qui agit ou qui regarde. Sensible aux vanités, je m’inspire du vide qui succède à la disparition de quelqu’un ou de quelque chose et des incertitudes liées au passage du temps. Mes pièces nécessitent souvent un long temps de création, soit en respect pour la matière utilisée, comme la céramique, soit par l’application d’un geste quasi-artisanal qui met en jeu ma patience. Lors de leur présentation, j’oppose ce long moment d’élaboration avec la présence d’un danger, voire d’un accident qui aura lieu en un instant ».

 

Fanny Lavergne est artiste plasticienne et scénographe. Après un passage à l’École des Métiers d’Arts d’Arras, d’où elle puise son intérêt pour les matériaux brut et l’objet fait main, elle intègre le Pavillon Bosio, École Supérieure d’Arts Plastiques de la Ville de Monaco, où elle obtient son DNSEP avec les félicitations du jury. Elle y est actuellement inscrite en post-diplôme. Si le spectacle inspire sa pratique artistique, c’est souvent par le prisme du temps et du fragile. Elle confronte différentes temporalités – celle du public, de la scène, de l’œuvre et de son temps de fabrication – dans des espaces de tensions tragiques, non sans dérision.